L'identitovigilance au cœur du SRI

19/01/2021
Intégration & analyses

La qualité de l'identification d'un usager est au cœur de la sécurité de sa prise en charge. Aujourd'hui encore, les problèmes d’identitovigilance dans les établissements de santé persistent, et la gestion des identités patients n’est pas homogène partout... Pulsy propose aux structures de santé du Grand Est de résoudre ces défis majeurs en s'appuyant sur son serveur de rapprochement d'identités (SRI).

Les bons diagnostics et les bons soins au bon patient

Pour la sécurité de tous, l'identitovigilance est primordiale. La bonne identification d'un usager constitue le premier acte d'un processus qui se prolonge tout au long de sa prise en charge par les différents professionnels impliqués. Chaque établissement doit définir l'organisation et les outils à mettre en œuvre pour une gestion optimale de l'identification des patients, le traitement des anomalies signalées (erreurs, doublons, collisions...) et le contrôle de la qualité des identités lors des échanges avec d'autres professionnels.

En réponse à ces problématiques et challenges, Pulsy s'est doté d'un service de rapprochement d'identités patients, à destination des structures de santé du Grand Est.

Comment fonctionne le SRI ?

 

 

 

Le SRI gère le rapprochement d'identités des patients au niveau régional, et améliore ainsi la qualité d'identification de l'ensemble des usagers du Grand Est. Concrètement, il met en corrélation les différents identifiants d'un même patient, issus des divers établissements où celui-ci a été pris en charge, et attribue un identifiant fédérateur régional. Grâce à cet identifiant unique, le SRI homogénéise les identités d'une même personne.

Cette fiabilisation permet aux professionnels de santé de diverses structures d'échanger et/ou de partager des données de santé en toute sécurité pour leurs usagers.

Grâce au SRI, et notamment au module spécifique de gestion déléguée des identités, les identitovigilants des établissements peuvent mieux gérer les doublons et les patients en attente de rapprochement au sein de leur structure.

In fine, le SRI est une solution clé, au service de l'identitovigilance régionale.

 

Faisons le point sur le déploiement

Début janvier 2021, on dénombre près de 4 166 000 identités patients intégrées dans le SRI.

Peuvent se connecter au SRI toutes les structures amenées à échanger des données de santé dans le cadre de leur mission. Cela se traduit par le raccordement de leurs sources locales produisant l'identité des patients mais également des services régionaux Pulsy qu'elles utilisent.

Le SRI a été adopté par le CHRU de Nancy, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le CH de Saverne, l'Institut de cancérologie Strasbourg Europe, l'Institut Godinot de Reims. Des travaux sont en cours pour un déploiement prochain au CHU de Reims et dans d'autres centres hospitaliers du Grand Est.

A terme, le SRI sera déployé sur l'ensemble des structures de santé du Grand Est, privées comme publiques.

 

Pour toute assistance :