[Téléconsultation] Visite d’un centre de dialyse avec la Région Grand Est, Grand E-nov et Pulsy

10/04/2019
Télémédecine

Le 5 avril 2019, accueillis par Laurent Arnoux, directeur de l’Association Saint-André (ASA), Véronique Guillotin, conseillère régionale Grand Est et sénatrice de Meurthe-et-Moselle, André Bernay, directeur de Pulsy, des représentants de Grand E-nov et de la Région Grand Est ont visité le centre de dialyse de cet établissement spécialisé dans la prise en charge de la maladie rénale chronique, situé sur le site de l’Hôpital Robert Schuman en Moselle. 
 

Objectif de cette rencontre : comprendre comment la télémédecine répond à la problématique de l’accès aux soins, y compris dans les déserts médicaux, à partir d’une démonstration de téléconsultation en séance de dialyse.

La volonté de l’ASA est clairement affichée : proposer des sites de dialyse à proximité des lieux de vie des patients. C’est dans cette optique que l’association a déployé ses unités de traitement en Moselle-Est sur les sites des hôpitaux de Saint-Avold et de Freyming-Merlebach, et depuis peu au Nord de Metz à Talange. Pour assurer le suivi des patients traités sur ces sites distants et proposer ainsi un accès aux soins simplifié, les néphrologues assurent des consultations de télédialyse entre leurs visites régulières sur site. 

En pratique, une infirmière accompagne les patients sur le site requérant, à Talange par exemple, et le médecin néphrologue assure la consultation de suivi sur le site requis, à Nouilly.

Ce dispositif est fortement apprécié par les patients d’une part, qui, tout en étant assurés d’un suivi médical de qualité, gagnent en confort, limitant ainsi les déplacements, et par les médecins spécialistes d’autre part, qui peuvent optimiser leur temps médical, en toute sécurité. 

Odys : au service de la télémédecine

La solution de télémédecine retenue par l’ASA est Odys. Ce service, porté par Pulsy, permet à un médecin de voir, d’interroger et d’examiner son patient à distance au moyen de caméras haute définition, de chariot de télémédecine ou d’autres équipements spécifiques. Applicables à de nombreuses disciplines, les usages se multiplient dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en phase aiguë, de l’insuffisance rénale, de la dermatologie, de la gériatrie, ainsi que dans les centres pénitentiaires, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes... Odys existe également en version mobile sur tablette ou smartphone, notamment pour les prises en charge en urgence.

16 téléconsultations par semaine 

Depuis janvier 2019, 16 téléconsultations sont organisées chaque semaine entre le site requis (Nouilly) et les sites requérants (Talange, et Freyming-Merlebach). Ces téléconsultations sont assurées en alternance avec des passages physiques des médecins néphrologues.

La mise en place des téléconsultations vient conforter l’une des missions principales de l’Agence Régionale de Santé, à savoir répondre à un besoin de santé par une offre de soins sur les territoires et assurer une égalité d’accès aux soins dans le Grand Est.